Virginie, ergothérapeute

VirginieParle-nous de ton parcours.

J’ai 32 ans. J’ai fait un baccalauréat scientifique dans le but de poursuivre sur une première année de médecine car le métier de kinésithérapeute m’intéressait beaucoup. Durant cette année, j’ai passé plusieurs concours et j’ai obtenu celui d’ergothérapie. Je ne connaissais pas ce métier mais une fois arrivée dans cette filière, je me suis aperçue que c’était très polyvalent et manuel, et que le contact humain était fort. J’ai très vite su que j’allais m’épanouir dans ce milieu. J’ai été diplômée en 2009 de l’École de Nancy.
J’ai travaillé durant un an et demi dans l’Ain, dans divers centres de rééducation axés principalement sur la neurologie puis dans un SESSAD « multi-dys » (diagnostic des troubles dys). Je suis revenue en Lorraine, où j’ai travaillé au SAVS (Service d’Accompagnement à la Vie Sociale) de l’APF pendant environ un an. J’y ai découvert l’accompagnement à domicile, l'itinérance et la proximité avec les patients, ce que j’ai beaucoup aimé. J’étais en relation avec le centre de Lay-Saint-Christophe (UGECAM), qui est proche de Technic’ Ortho. L'ancien dirigeant de ce dernier m'a alors recrutée pour un poste d’ergothérapeute/technico-commerciale dans la société. J'y travaille maintenant depuis sept ans.

Quel est ton rôle dans l’entreprise ?

Mon rôle est de préconiser, d’adapter et de vendre du matériel médical : fauteuils roulants, aides techniques, adaptations diverses.
Mon métier est composé de plusieurs étapes : définition du cahier des charges, demande de prêt pour la réalisation d'essais, élaboration de devis, accompagnement dans la recherche des financements, livraison et adaptation selon les besoins, puis maintenance du dispositif.
Je me déplace à domicile et dans les centres en Moselle et Meurthe-et-Moselle où je travaille étroitement avec toute l’équipe pluridisciplinaire.
Depuis début 2019, je suis responsable du pôle « Human Mobility ». Je suis en relation avec les fabricants de matériel qui ont les connaissances techniques spécifiques des produits, ce qui rend nos échanges très intéressants.

Qu’est-ce qui te plaît dans ton métier ?

J’aime la relation avec les patients, le lien qui se crée et la confiance qui s'installe au fil des années. Voir les personnes satisfaites du résultat que l’on a obtenu ensemble est gratifiant. 
La diversité du métier est passionnante. Deux patients qui ont une même pathologie n’auront pas forcément les mêmes besoins ou les mêmes adaptations. Nous devons trouver la meilleure solution, en fonction de chaque personne et de son environnement. Nous nous adaptons vraiment au projet de vie, en prenant en compte le côté technique (réglages, réparations, adaptations), ce qui est vraiment intéressant.
J’aime beaucoup travailler avec mes collègues orthoprothésistes sur le positionnement. Travailler en binôme offre une autre vision et nous permet d'échanger facilement sur les problématiques.

Selon toi, quelle est la force de l’entreprise ?

Nous sommes une société qui a un dynamisme et une motivation à toute épreuve.
Nous disposons d'un cadre très agréable et moderne (bureaux, atelier sur place, machines performantes).
Nous sommes complémentaires car nous venons de parcours tous différents, comme Jean-Baptiste qui vient d’ébénisterie, ou encore Laurent qui a un parcours atypique. Cela donne un vrai plus à notre vision du handicap et de sa prise en charge.