Bertrand, manager de site

Parle-nous de ton parcours.

J’ai 44 ans. Après l'obtention de mon baccalauréat électronique en 1994, j’ai effectué mon service militaire pendant un an à Metz. Suite à un vécu personnel, j’ai voulu faire un métier où aider les autres serait le maître-mot. J’ai donc intégré l’Ecole d’ergothérapie de Nancy.
En troisième année, alors que je réalisais un stage à l'Ugecam de Lay-Saint-Christophe, j'ai entendu parler d'un poste d'ergothérapeute technico-commercial qui se créait. Mon diplôme en poche, j'ai postulé et j'ai été embauché.
J'ai été amené à travailler à l’atelier où je fabriquais différents types de dispositifs (corset siège, corset, orthèse, etc.). C’est par ce biais que j’ai découvert le métier d’orthoprothésiste qui m’a tout de suite plu. Je me suis donc orienté vers une validation des acquis d’expérience (VAE) dont je suis sorti diplômé en 2008.
Grâce à mon expérience, je suis devenu responsable technique en 2011, lorsque la société a été rachetée par le groupe Ottobock France. Depuis janvier 2019, je suis officiellement le manager du site de Technic’ Ortho.

Quel est ton rôle dans l’entreprise ?

J’ai d’abord commencé en tant qu’ergothérapeute, puis orthoprothésiste grâce à la VAE. Je suis ensuite passé responsable des orthèses de positionnement (verticalisateur, corset siège, matelas, etc), puis responsable de la fabrication, responsable technique et pour finir, manager de site.
En tant que manager, je joue un rôle de facilitateur pour tous les collaborateurs, ainsi que pour le fonctionnement de l’entreprise. Je dois être là et répondre présent lorsque le besoin se fait ressentir. Je suis également le relai et le porteur du message de la direction entre le groupe Ottobock-Chabloz et la société.
Je dois aussi gérer l’activité et le développement du site, m’assurer du bon fonctionnement et de la communication entre les différents métiers. Pour ce faire, je peux compter sur les responsables de chaque pôle (ergothérapie, positionnement, orthèse de tronc et prothèse) ainsi que sur toute l’équipe de Technic’ Ortho.
Par ailleurs, je fais de l’application deux jours par semaine afin de garder le contact aussi bien avec les patients qu'avec mon métier initial.
S’assurer du bien-être à la fois des salariés et des patients est pour moi très important.

Qu’est-ce qui te plaît dans ton métier ?

Un vécu personnel m’a orienté vers ce métier, je voulais aider les gens à mieux vivre avec leur handicap.
J’ai découvert le métier d’orthoprothésiste, qui complète mon métier d'ergothérapeute. La combinaison de ces deux métiers me permet de trouver des solutions différentes et adaptées à chaque problématique rencontrée.
J'apprécie particulièrement le contact avec l’humain : savoir que l'on est utile aux autres, que l'on peut contribuer au bien-être d’autrui.
J’aime également transmettre mon savoir-faire et mon expérience de 20 années passées chez Technic'Ortho aux jeunes générations qui nous représentent sur le terrain.
Aucune journée ne ressemble à la précédente. Être sollicité sur une multitude de sujets (application, atelier, administratif, management) me plaît énormément.

Selon toi, quelle est la force de l’entreprise ?

La force de l’entreprise repose sur le couple ergothérapeute-orthoprothésiste, qui donne une approche globale du handicap. Nous pouvons facilement échanger sur nos expériences et donc évoluer en permanence. 
Avoir un atelier intégré à l’entreprise et des techniciens qui répondent présents nous permettent d’être réactifs et autonomes dans la fabrication de tous types de dispositifs ainsi que pour les adaptations spéciales.
Nous avons en plus le soutien du groupe Ottobock-Chabloz derrière nous. Nous avons ainsi accès à de multiples formations, pouvons faire appel à des experts dans tous les domaines et bénéficions de l’accès aux nouvelles technologies. Nous participons au développement de ces dernières qui vont révolutionner le métier dans les années à venir.